La meilleure stratégie pour mettre à profit votre expertise

La meilleure stratégie pour mettre à profit votre expertise

Posted on 13/11/2012 in marketing internet, Stratégie marketing | 18 comments

Une fomation WordPress GRATUITE pour VOUS si vous laissez un commentaire 🙂

Voici aujourd’hui un article écrit par mon ami Florent Fouque, auteur de la « La stratégie à 30K« .
Je lui ai demandé de nous partager un peu de son expéreince et de son .

– – – – – – * * * * * * – – – – – –

Voici la meilleure pour mettre à profit votre expertise !

La voie magique de la réussite…

Avec la « nouvelle génération de blogueurs »… Nous avons appris ces derniers mois qu’il y avait une façon de faire magique de se lancer sur internet ! Ah non, vous ne le saviez pas ? Bah écoutez, je vais vous éviter la lecture d’un E-book truffé de liens d’affiliés ou l’achat d’une formation à 957€… Voici la recette miracle :

  • Trouver sa niche (un sujet qui nous passionne qui s’adresse à une cible qui a de l’argent à dépenser sur ce sujet blah blah blah)
  • Trouver son nom de domaine (qui soit facile à retenir et assez sexy pour google)
  • Trouver un hébergement, Installer WP + un thème 2 colonnes (et oui, les 3 colonnes sont démodées…) + les 10 extensions indispensables dont vous pourrez trouver la liste au premier boulanger du coin
  • Installer Aweber même si on trouve ça cher car « l’argent est dans la liste » (si si ça c’est vrai !) 😉
  • Écrire régulièrement des articles (ATTENTION ! La régularité est très importante si vous voulez que vos visiteurs reviennent… Et bien sûr vous voulez qu’ils reviennent) en prenant le soin de les rendre sexy auprès de google
  • Faire des commentaires sur les blogs voisins pour montrer qu’on existe… « Coucou, regardez comme je suis beau et que je sais faire des commentaires intelligents, ton blog est Super ! Mais pas que…) ;-D
  • Contacter les blogueurs (de préférence des blogs commentés) d’influence pour leur proposer un article invité
  • Après quelques mois à passer des heures à développer du contenu, à commenter et à proposer des articles invités, vous obtenez le St Graal… Le trafic déferle vers votre site comme un énorme tsunami… Le moment est venu de « monétiser votre blog ». Mais on est d’accord, jusqu’ici vous ne souhaitiez que partager votre passion. C’est votre amour du partage qui vous a donné envie de . D’ailleurs, ce n’est que bien plus tard que vous avez découvert les joies du webmarketing qui vous amène à lire cet article aujourd’hui… 😉
  • Bien sûr vous pouvez vendre des produits en affiliation, mais le mieux quand même c’est de « CREER VOTRE PRODUIT » car finalement, c’est vous la star ! 😉
  • Alors là c’est un peu plus obscur… Faut-il sortir un E-book ? Une formation ? A quel prix ? En interne dans un premier temps ? Avec des affiliés ? Combien je propose d’offres ?
  • Et si vous passez avec succès cet ultime obstacle de la création de votre propre produit, alors ne vous arrêtez pas là… Récidivez, car vos clients ont envie d’avancer avec vous (comprendre : vous donner toujours plus d’argent)
  • arrivé à ce stade, comme il est inconcevable que vous n’ayez pas fait un orchestré avec une centaine de partenaires pour gagner plus de 500K€, vous êtes en mesure d’embaucher un(e) assistant (e) pour répondre aux mails des clients pendant que vous sirotez une bière sur la plage et que vous réfléchissez à l’endroit idéal pour enregistrer votre prochaine vidéo sur le livre incontournable que doivent lire vos fans…

Ce plan d’action est-il fait pour vous aussi… ?

Même si, vous l’aurez remarqué, je suis un peu ironique sur la mise en place de ce plan d’action, je le trouve relativement efficace dans certains cas.

Et c’est le « DANS CERTAINS CAS » qui a toute son importance.

D’après mon expérience, ce plan d’action convient si vous vous lancez sur un sujet sur lequel vous avez très envie de progresser et devenir un expert.

Mais si vous êtes ce que j’appelle un expert avancé, alors vous avez bien d’autres voies avec des effets de leviers bien plus rapides et efficaces que ce que je vous ai présentés plus haut.

Etes-vous un expert avancé ? Voici quelques questions pour le savoir :

Pouvez-vous poser 50 idées d’articles en 1h ?

Avez-vous identifié un trou dans la littérature de votre domaine d’expertise que vous pourriez combler avec votre propre ouvrage ?

Vous sentez-vous capable de parler pendant 1h de votre sujet lors d’une conférence ?

Avez-vous conceptualisé votre sujet et identifié votre valeur ajoutée qui fait votre spécificité ?

Si vous avez répondu NON à la plupart de ces questions… Pas de doute, le plan d’action qui vous est proposé par l’élite du blogging vous convient parfaitement ! 😉

Mais si vous avez répondu OUI à la plupart de ces questions alors vous avez bien d’autres voies à votre disposition…

Utilisez votre propre stratégie… !

Bien sûr, je pourrais faire dans la facilité et vous donner directement 2-3 autres plans d’action du même genre qui pourraient répondre à vous servir de stratégie clé en main… Mais je préfère vous proposer une démarche plus globale pour vous permettre de définir une stratégie sur mesure !

1 – Définissez votre

Quand on est un expert avancé, on peut avoir des différents que celui de gagner de l’argent. J’ai un ami qui est prof d’université. Avant de faire de la recherche et de donner des cours, il était consultant. Il a acquis une réelle expertise et a développé un modèle qui lui est propre. Depuis longtemps il souhaite écrire un livre. Comme il sait que j’ai moi-même édité des livres, il me demande quelle est la meilleure façon de faire. Je lui réponds alors que ça dépend de ses . Comme je vois que ça ne lui parle pas, je lui présente les 2 modèles extrêmes :

  • Soit, tu veux gagner de l’argent et dans ce cas, tu devrais t’autoéditer. Car sur un domaine comme le tiens, tu ne vendras jamais plus d’un millier d’ouvrages. Dans ce cas, autant conserver l’essentiel de la marge. Il existe plein de prestataires aujourd’hui pour proposer un livre de très bonne qualité, tu auras juste un peu de temps à passer sur le marketing pour le vendre.
  • Soit, tu veux gagner de la notoriété et n’en tirer aucun bénéfice financier. Dans ce cas, tu trouveras facilement un éditeur qui te proposera 8% des ventes (ça ou 0 en comparaison du travail que demande un livre, c’est pareil). Dans ce cas, tu n’auras rien à gérer, mais en dehors de la logistique, ne t’attends pas à ce que ton éditeur cris sur tous les toits que ton livre est dans les bacs !

Vous voyez… Une même expertise… Un même de livre… Mais deux objectifs totalement différents. Pour l’anecdote, il a choisi la voie de l’édition traditionnelle…

Tout ça pour vous dire que le comment n’a pas d’importance tant que vous ne savez pas où aller.

Votre objectif, ce peut être :

  • Apprendre le plus possible sur votre sujet de prédilection
  • Faire des conférences devant des milliers de personnes
  • Devenir millionnaire en moins de 10 ans
  • Être à la tête d’une entreprise d’édition de 50 personnes
  • Être reconnu comme l’expert incontournable de votre thématique et passer régulièrement à la tv
  • … Où s’arrêtera votre imagination ? 😉

2 – Définir « le comment »

Une fois que vous avez un objectif bien déterminé, alors cela a déjà plus de sens de se rapprocher de personnes qui ont déjà atteint ce genre d’objectif pour comprendre la séquence… le comment.

Si vous voulez devenir un blogueur à succès, alors vous pouvez reprendre le plan d’action mentionné en intro.

Si voulez faire des conférences toutes les semaines devant des centaines ou des milliers de personnes, faites comme T. Harv. Eker :

  • Écrivez un livre où vous insérez 2 places gratuites à vos conférences
  • Concevez des formations (présentielles) sur une dizaine de sujets rattachés à votre thématique
  • Faites filmer vos formations pour en faire des produits d’information
  • Vendez lors de vos conférences vos formations en présentiel

Si vous voulez devenir un auteur à succès, faites comme Seth Godin, dès que vous avez UNE idée, faites en un livre… Après 10 idées, vous avez dix livres, sur un malentendu, les gens peuvent vous élever au rang d’expert mondial de votre sujet.

Si vous voulez rentabiliser votre expertise en mettant en place quelque chose qui vous génère des revenus passifs, vous pouvez aussi vous inspirer de la Stratégie à 30Ke… 😉

3- Définir « le quoi »

Après le comment qui définit la séquence pour atteindre l’objectif, il faut être capable de décliner le comment en actions concrètes et en savoir-faire. Nous sommes là sur l’aspect technique de la mise en œuvre.

Pour cela vous avez beaucoup de formations à votre disposition. Vous trouverez par exemple assez facilement des outils comme Aweber, Optimizepress, WordPress et des formations pour les prendre en main. Mais franchement là n’est pas l’essentiel, car si vous êtes un expert ou que vous souhaitez le devenir, votre valeur ajoutée n’est pas là ! Enfin, c’est mon avis…

Voilà, maintenant la balle est dans votre camp… Le chemin de la réussite est facile à trouver… Encore faut-il savoir ce quel est le sens du mot « réussite » pour vous ! 😉

– – – – – – * * * * * * – – – – – –

Pour plus d’informations sur la formation de Florent,
cliquez sur l’image ci-dessous :

    18 Comments

  1. Merci Luc pour cet excellent article bourré de précieux conseils. C’est toujours un plaisir de lire des articles très instructifs comme le vôtre parce qu’il m’est d’une grande utilité. Je suis tombé par hasard sur ce blog et pour moi c’est une superbe découverte. Merci encore Luc pour le partage et bonne continuation.

    • Merci pour ce petit mot d’encouragement. Je mets moins de contenu que j’aimerais mais j’ai du mal à trouver le temps 🙁

  2. Salut Florent , Salut Luc ,

    Que dire ?
    Que j’adore ton ironie ( sourire )

    Mais plus sérieusement , non seulement ces fameux lancements orchestrés me font sourire ( parce qu’à force d’abuser des bonnes choses , elles finissent par devenir écœurantes )…. mais qu’en plus , elles peuvent aussi finir par nuire.

    Je préfère faire confiance à ceux que je suis depuis longtemps , qu’à des petits jeunes fraîchement sortie des écoles de marketing en tout genre.

    Mais cela reste mon point de vue.

    Et puis je n’aime pas les dents qui rayent le parquet , ça aurait tendance à me faire grincer les miennes aussi.

    Je préfère aussi acheter des produits d’informations ( ou autres ) à des personnes pour qui j’ai de l’estime et de la confiance , qu’à ceux pour qui l’argent est leur principal moteur.

    Je me doute bien que personne ne bosse pour la gloire …. mais il y a travail et travail ….. tout comme il y à qualité et qualité médiocre.

    De plus , peu importe le produit ( miracle ou pas ) je n’investirai jamais des sommes qui dépasse mon entendement et ma raison.

    Que l’on me dise : Mon produit le vaut …. C’est possible !
    Mais quelle valeur financière peut-on donner à un produit virtuel quant-on sait qu’il peut rapporter des centaines de fois son prix.

    Vendre des formations par lancement orchestré à 1000€ , 1500€ ou 2000€ , n’est à mes yeux que de la pure escroquerie.
    Ca me rappelle certains jeunes commerciaux que j’ai connu lorsque je faisais ce métier là , qui avaient les dents longues et qui auraient vendu leur mère pour faire quelques euros de plus.
    Bref , cette mentalité là me fait vomir.

    Leur intérêt est bien plus grand que celui apporté.
    Trop avide d’argent rapide.
    Ils rêvent à une vie de millionnaire.
    Et le pire c’est qu’ils y parviendrons surement.
    Ils ont ça dans la peau ….
    Et les gens , souvent par crédulité ….. influencé par leurs émotions , se laisserons tenter par le diable.

    J’ai des rêves …
    J’ai des désirs …
    J’ai de l’ambition …
    J’ai de la passion …

    Mais les réaliser en profitant d’autrui , me laisserait une impression de dégout de moi même.
    Mais ma morale n’appartient qu’à moi.

    Bonne soirée à vous Luc et Florent …
    Et rester les mêmes …… fidèle à vos valeurs et à ce que vous avez toujours su faire jusqu’à ce jour.
    Ce serait dommage de vous voir sous un autre jour.

    Amicalement,

    Pascal

    • Merci pour les compliments Pascal.
      Il est vrai que ce n’est pas toujours simple de fixer le prix d’un produit virtuel.

      Personnellement, je ne suis pas contre les formations à 2000 euros. Ce que je pense, c’est qu’à ce prix là, il faut avoir un engagement. Pas un engagement de remboursement mais un engagement de résultat.

      Frank Kern proposait sa formation Mass Control à 2000 dollars mais s’engageait à ce que ses clients gagnent assez grâce à elle pour rentrer dans leurs frais.

      Après, il faut aussi l’engagement du client : s’il n’a pas fait le maximum pour arriver aux résultats annoncés, ce n’est plus de la responsabilité du formateur.

      Quoiqu’il en soit, je n’oublie pas de souhaiter une très bonne année 2013 à tous 🙂
      Luc.

  3. Salut Luc ,

    Effectivement , il n’est pas simple de donner un prix à un produit virtuel.
    Autant une chose matérielle peut se calculer en fonction du coût de revient ( fabrication , tva , coût salarial , marge , etc etc ) , mais un produit virtuel , à moins de le calculer au temps de passé , mais dans ce cas cela pourrait devenir quasi incalculable ou invendable.

    Ceci dit , je préfère de loin investir dans plusieurs produits , que dans un seul ou je n’ai pas la garantie , ni eut le temps de juger le professionnalisme et les compétences du vendeur-formateur.

    Et ce qui me dérange principalement dans les lancements orchestrés , c’est surtout le lancement en lui même.
    Parce qu’ils ne sont pas faits pour vendre un produit , mais pour vendre du rêve.

    Mais bon , encore une fois , ce n’est que ma propre opinion bien évidemment.

    Amicalement,

    Pascal

    • Bonjour Pascal,

      D’où l’importance de la garantie.
      Tu rejoints tout à fait ce que je dis, il faut pouvoir garantir des résultats et non un remboursement (ça tout le monde sait faire lol).

      Je te propose cette formation mais si dans X jours ou mois, tu n’as pas atteint tel et tel résultat, je te rembourse.

  4. Houp’s …. Merci … et tous mes meilleurs vœux également 😉

  5. Bonjour,

    Que l’on soit un expert ou un débutant, il faut aussi prendre en considération que vouloir tout faire tout seul n’est pas une bonne solution.
    D’autant plus si votre domaine d’expertise ou la passion que vous souhaitez montrer n’a rien à voir avec la marketing internet.

    Merci pour cet article.

    Patrice

  6. Bonjour Luc,

    Merci pour le sujet de Florent.

    Les idées sont pertinentes. Définir son objectif est une des premières pierre à poser avec celle qui est la plus importante pour moi : Quelle expertise puis-je proposer ? Apres vient l’objectif et ensuite le comment, je suis d’accord.

    Au bout de quelques mois de tâtonnements et de visites sur différents blogs, j’ai d’ailleurs l’impression d’y faire mon marché, j’en profite pour remercier chacun pour les innombrables conseils et outils mis à notre disposition.

    http://www.monequipevirtuelle.com Merci à Luc pour cette adresse : encore un outils!

    Après avoir mûris mon projet, oui il faut du temps, je fais le constat que je ne pourrais pas tout faire toute seule, donc…sous traitance…Les journées n’ont que 24 heures n’est-ce pas?

    Je suis en train d’apprendre un autre métier et j’en suis fière. Mais c’est pas tout de théoriser un projet encore faut-il avoir une stratégie bien ficelée.

    L’idée de travailler à plusieurs est incontournable je pense, la richesse de plusieurs cerveaux peux souvent faire des miracles.

    Merci à Florent, j’ai suivi sa formation de la stratégie à 30K.

    Amicalement,

    Hélène

    • Bonjour Hélène,

      En effet, au début, ce n’est pas évident.
      On a l’impression qu’il faut maîtriser tellement de domaines.
      Mais en effet, la première chose sur laquelle il faut réfléchir, c’est qu’est-ce que je veux faire exactement ?
      L’affiliation ? Les droits de revente ? Mon propre produit ? Du service ? Du conseil ? etc.
      Ensuite mettre en place une stratégie qui déterminera mes besoins.
      Ensuite, quels sont les besoins auxquels je peux répondre moi et que dois-je gérer soit en sous-traitance, soit en partenariat ?

      Bonne continuation dans les démarches…
      Luc.

  7. un très bon plan d’action pour débuter une affaire en ligne merci Luc tu nous as fait une carte routière à suivre

    • Merci Benharkat, mais c’est surtout à Florent qu’il faut dire merci 😉

  8. Je suis intéressé par ce système depuis plus d’un an mais je n’ai jamais réussi là-dessus. Mais je n’ai jamais voulu arrêter de m’investir pour mes heures de repos ou férié. Alors pourquoi pas celle-là!

    • Bonjour Jacques,
      Je suis désolé mais j’avoue ne pas avoir compris grand chose à votre commentaire ?

  9. Bonsoir,

    Souvent, c’est l’irrégularité dans la publication des articles qui est le premier obstacle à la progression des blogueurs débutants. Surtout lorsqu’on n’est pas à temps plein sur notre blog.

    Sinon, article très instructif, merci!

    Bien amicalement,
    Chafik

    • C’est sûr, t’as raison Chafik, moi le premier je suis bien loin d’être régulier sur la publication d’articles de mon blog.
      Mais bon, en même temps, je me dis que c’est pas bien grave vu que ce n’est pas mon business modèle.

      Il y a aussi des solutions de contenu comme les droits de label privé. Je peux d’ailleurs vous conseiller ce site :
      http://actionweb.articlesdlp.com

Laisser un commentaire

Ce blog est dofollow ! Boosté par WP-Avalanche
%d blogueurs aiment cette page :
default-poup