Posts Tagged "statiques"

10 règles et demie d’or pour réussir un site (réellement) Web 2.0 !

Posted by on 25/09/2009 in Web 2.0

Quel drôle de titre ?!

Avoir un blog, c’est une bonne chose… Etre inscrit sur différents réseaux sociaux, c’est important… Exploiter les forums, c’est super… Mais pour un réel impact, il est important d’exploiter l’interactivité de ces outils Web 2.0.
Voici donc 10 règles et demie d’or pour une interactivité efficace.
Alors pourquoi « et demie » ? Ca n’veut rien dire !

Lisez l’article et si vous trouvez la réponse, laissez moi un commentaire…

1. L’utilisateur ne vient pas par hasard : il ne suffit pas de mettre un forum, de laisser entrer des commentaires, de rajouter un peu de technique, pour transformer un site statique (un contenu qui ne bouge pas) en un site interactif et collaboratif. L’utilisateur, l’internaute ne vient jamais par hasard sur un site. Penser cela, c’est se condamner à se trouver à la tête une coquille vide qui n’a de participative à la base que le nom.

2. Ne pas confondre commentaires et collaboration : un commentaire est une réaction, une collaboration est un travail en commun, dont l’initiative peut, voire doit, revenir à la base.

3. Animer, animer, animer : pour créer un site de collaboration efficace, il faut sans arrêt et surtout au début de l’opération amorcer la pompe de façon considérable, en créant un corpus de contenu (attention ! du vrai contenu) qui va attirer l’utilisateur.

4. Mettre sa marque en accord avec l’esprit 2.0 : le Web 2.0, nous l’avons déjà vu c’est un esprit. Il faut tenir compte de la marque, et de sa capacité à endosser cet esprit. Il faut être à l’image de ce que vous proclamez. Par exemple, n’allez pas vanter les mérites de Twitter si vous n’avez pas de compte ou si vous n’y êtes pas actif.

5. Eviter de parler de ses produits : l’utilisateur 2.0 vient pour récupérer de l’information, pour échanger, pour partager, pour recevoir aussi, il ne vient pas pour regarder une plaquette produit. Sinon, il irait directement sur votre page de vente.

6. Embrasser les grandes causes : montrez que vous êtes au courant de ce qui passe dans domaine d’activité.

7. Présenter un bénéfice non pour votre entreprise mais pour le visiteur : n’oubliez pas de servir l’utilisateur, c’est pour ça qu’il viendra et reviendra. Si vous ne pensez qu’à vous, vous serez les seuls à aller voir votre site.

8. Ouverture et transparence : le Web collaboratif ne permet pas l’opacité. Soyez franc-jeu, ne vous cachez pas derrière une fausse étiquette et ne vous faites pas passer pour ce que vous n’êtes pas. Oublier cette règle de base vous expose au mieux à l’indifférence, au pire à la critique la plus acerbe.

10. Réactivité, spontanéité : si une suggestion ou un commentaire est mis en ligne, il faut y répondre tout de suite. C’est la « dictature » du temps réel. Si le visiteur-acteur sent que ses suggestions ne sont pas prises au sérieux, ou trop tard, il se découragera, ne reviendra plus, voire il dira du mal de vous dans son blog. La spontanéité et la réactivité sont la politesse du 2.0 car elles démontrent l’intérêt que l’entreprise porte au visiteur-acteur.

10.5. Enfin, dernière règle et non des moindres (mais qui n’en est pas une) : ce n’est pas tout à fait une règle à part entière puisqu’elle englobe toutes les autres. En effet, cette règle consiste à respecter à la lettre les 10 règles précédentes !

Comme toujours quand il s’agit de systèmes d’information marketing. Si vous n’êtes pas capables d’exécuter correctement ces règles dans la réalité. En d’autres termes, tout est une question d’exécution et de manière, pas seulement de contenu. Il est à répéter encore une fois que le Web 2.0 est une question d’état d’esprit, pas seulement de respect formel de règles ou de principes.

Read More »
Page 1 sur 11
Ce blog est dofollow ! Boosté par WP-Avalanche
default-poup